Sortie Mai 2022 – Paroles de Diplômés N1

Lors de la sortie club en Espagne dans la charmante station de Palamos, des plongeurs ont validé leurs niveaux.

Voici leurs histoires:

Antoine:

Pour la semaine j’ai été baptisé « premières bulles »… en rapport à cette découverte de la plongée en mer avec mes compétences acquises dans l’année.

Je suis arrivé avec des appréhensions et des peurs…. plus ou moins rationnelles, il faut le dire. C’était sans compter sur le soutien, la gentillesse et la patience des plus expérimentés qui m’ont accompagné.

Premières bulles: le premier jour de la première sortie en mer c’est une grosse claque de fatigue, beaucoup d’émotions fortes et pleins de questions qui se résolvent au fil des plongées et des conseils.

À la fin, je repars avec des copains. Je suis tout fier d’avoir dépassé mes propres craintes et je me demande si je ne vais pas tenter de vaincre celles de l’étape d’après !

Tout ça sans parler d’une organisation aux petits oignons et une belle ambiance qui a permis de passer de belles vacances et de bien s’amuser en plus de plonger !

Caroline:

NON, la plongée n’est pas un sport de flemmard!

J’avais imaginé à un week-end tranquille : 2 plongées par jour, ça laissait du temps pour buller sur une terrasse au soleil…

Mais le plaisir de ces 40 min sous l’eau se mérite : gréage du bloc, enfilage de combi humide, préparation du leste, chargement du bateau, trajet en bateau et enfin la plongée dans une eau… froide!

Parce qu’en plus elle est froide !!! C’est du masochisme ?

Apres mes 2 premières plongées j’étais vannée.

Finalement j’ai trouvé mon rythme et le rituel est devenu plus simple. J’ai appris à survivre en eau froide, et comme un pokemon j’ai évoluée. En 2 jours je connaissais le noms des animaux marins et j’avais hâte de la plongée suivante.

Progressivement je me suis intégrée à ce groupe de joyeux lurons.

Avec eux, la pression elle se vit autant sous l’eau qu’en surface… car un plongeur,  quand il n’a pas une bouteille d’air à la main, il la troque contre une bouteille de bière locale.

Bref, j’ai passé un excellent week-end ❤️ et je repars avec des coups de soleil plein la tronche.

Katy & Miguel:

On va déjà commencer par dire que l’on est très fière d’avoir obtenu notre premier niveau!
Concernant l’équipe  de moniteurs nous avons aimés  travailler avec toutes les personnes qui se sont occupés de nous . Même celles avec qui nous n’avons pas plongés !
Une équipe professionnelle, bien veillante très à l’écoute de tout  niveaux.
Malgré l’appréhension de la première immersion, nous avons découvert un autre monde dès les premiers mètres d’exploration et avec la successions des plongées , poulpes, murènes, rascasses, doris et autres flabellines ont répondus présent du pur bonheur partagé sous l’eau complété du même  bonheur sur terre pendant les repas et les apéros « debrief » .
L’organisation était juste parfaite, le trajet, le logement les repas, le club bref le séjour comme on les aimes avec des personnes au grands cœurs .
Merci à vous Aurelie, Stéphane, Pierre, Romain et toutes autres personnes qui nous on permis d’en arriver là , de nous avoir mit le pied à la palme!!!
Vous êtes une équipe de choc.
Nous avons fait de belles rencontres, un très belle aventure humaine .
A très vite pour d’autre plongées 🙏✌️
Ps: en route pour le niveau 2 😜

Marie & Rodrigo:

L’organisation était Top, on nous a donné de bons conseils pour savoir quels transports utiliser et on est arrivé au camping sans problème, sans se poser trop de questions.
Les Mobil-home étaient confortables, avec tout le nécessaire, et proche du club de plongée.
Au restaurant, tout était compris ce qui est parfait pour ne pas se poser trop de questions sur la nourriture.
Concernant l’expérience de plongée, même si la première plongée était impressionnante, on était vraiment tranquilles car on était bien entourés par les encadrants.
L’expérience de la première plongée en mer était vraiment enrichissante : ça change vraiment la manière de voir la vie sous-marine. Et ça donne envie d’en découvrir plus !
De plus, les personnes qui nous ont accueillis au club de plongée étaient très sympas.
La sortie a été d’autant plus gratifiante qu’on a pu valider notre premier niveau. D’ailleurs, la petite cérémonie de remise de diplôme était très sympa.
Pour nous, cette sortie a été l’occasion de rencontrer les personnes du groupe plongée Vanves pour la première fois puisqu’à la piscine, c’était plus difficile de se connaître.
Il y a eu une très belle ambiance dans le groupe, avec des gens très chaleureux, passionnés, très ouverts et bienveillants.
On a été très heureux de participer à ce superbe voyage, en attendant le prochain 😊 !

Sortie Mai 2022 – Paroles de Diplômés N3

Lors de la sortie club en Espagne dans la charmante station de Palamos, des plongeurs ont validé leurs niveaux.

Voici leurs histoires:

Caroline:

Voilà enfin le départ tant attendu. C’est le moment de réviser la théorie, pour le grand oral qui suivra (Mais quelle pression ! ).
Et puis c’est parti pour les plongées, dans le calme et la bonne humeur. Remontées, assistances en tout genre (tout ce qui pourrait être inscrit dans le MFT quoi).

Allé tout va bien, c’est peut-être bien pour cette fois. Quelques degrés de plus et ça aurait été parfait, 14 °C … gla gla. Mais des conditions idéales pour les exercices et pour l’exploration de ces si jolis sites.

Une expérience assez singulière que l’apnée, épreuve de 15 mètre de long à 5 mètre de fond, en combinaison bien sûr et spécialement lestée ici de 7 kg ! Mais je ne vais jamais réussir à remonter !!!
Bon si finalement je suis toujours là et prête pour ma 1ère plongée profonde autour des 50 m avec Bernard et Jérôme. C’est gagné !
Merci à tous et pour toute cette bienveillance 🥰👌🏻

Despoina:

Top départ pour la première sortie plongée de l’année pour moi avec le club et cette fois-ci en Espagne!

Palamos nous attend avec une organisation assurée par Jérôme et Isabelle, un logement en hauteur dans le camping, un resto vu mer, du beau temps et le bon grand groupe de 42 personnes que nous étions a su mettre une bonne ambiance de détente et entraide! Le club de plongée nous a accueilli chaleureusement et cerise sur le gâteau le club a des vestiaires avec des douches à l’eau chaude! Le grand luxe après les plongées plutôt fraîches à 14°… Les aperos non-moniteurs étaient comiques surtout avec une interprétation des initiales du MFT!

Les plongées étaient riches en faune et flore: becunes, langoustes, cigales de mer, galathée, flabellines, murènes, chapons et une épave de remorqueur de la seconde Guerre Mondiale. Après multiples remontées de 40m à 5m, des simulations de syncope et d’essoufflement, un passage de théorie entre plongée du matin et déjeuner, une apnée de 15m à 5m de profondeur à 8h30 du matin j’ai pu valider le N3 avec d’autres camarades du niveau!

Grand merci à Jérôme et Isabelle, à tous les moniteurs qui ont su nous accompagner, faire preuve de patience et valider nos compétences! Merci au DP Philippe pour l’organisation des plongées et à bientôt pour des nouvelles bulles profondes!

Jerôme:

La genèse d’une sortie c’est tout une histoire… ça commence par des discussions informelles autour du bassin de la piscine, des échanges avec les monos, avec les plongeurs préparant des niveaux ou pas, et ça aboutit à se jeter dans l’arène de l’organisation logistique sous le regard bienveillant d’Isabelle, Philippe et François 🥳
Comme me l’a dit Philippe, je cite «t’as déjà une expérience des sorties de groupe… 😝 tu vas voir c’est super! »
Résultat : 42 personnes inscrites 😵‍💫
Au final que du plaisir (ou presque faut pas exagérer quand même 🤪), des bungalows cosy, un restaurant au top, des apéros joyeux, un bus qui arrive finalement… et surtout un club de plongée et des plongées fantastiques 👌🏻. Tout ceci n’aurait pas été une telle réussite sans tous ces plongeurs, participants, encadrant bénévoles, sans vous quoi.
Un très grand merci à toutes et tous, en particulier Isabelle pour avoir fait tout ce boulot depuis très longtemps et ce n’est pas facile, Philippe et les moniteurs parce que les responsabilités qu’ils prennent ne sont pas toujours évidentes, François O pour les multiples virements bancaires (on y est arrivé au final👍🏻).
Retour maintenant à notre routine quotidienne qui n’est pas mal non plus, après c’est sûr on aimerait plutôt se demander si on va à Ullastre 1, 2 ou 3, plutôt que le périphérique ou le métro.
Bon retour à la vie « normale » et on se revoit au bord de la piscine 👌🏻
Eric:
Me voilà en route pour des sites de plongées et leurs environnements inconnus. Et surtout ce challenge l’obtention du niveau 3.
Disons que… « gros stress et grosse pression ».  Je l’écris mais tous ceux qui me connaissent le savent.  Gros boulot pendant ces 4 jours sous la « bienveillance » de l’équipe encadrante.
J’avance, parfois  je stagne dans mon évolution mais au final je parviens à atteindre l’objectif.  Je suis dans un état lamentable, rincé, vidé mais ravi du boulot accompli. Me voici jeune niveau 3.
Concernant l’hébergement et la restauration, rien a redire peut-être quelques bananes en plus nous auraient  ravis 😉( grand merci aux 2 organisateurs). Passation de pouvoir en perspective???
Le club de plongée « Palamos Dive Center » franchement au top, serviable, souriant et toujours là pour nous aider et des supers sites. A refaire!!
Les soirées je n’en parle pas, venez et vous apprécierez cette ambiance unique.
Encore merci à tous encadrants et non-encadrants pour votre soutien dans les moments de doute.

Sortie Mai 2022 – Paroles de Diplômés N2

Lors de la sortie club en Espagne dans la charmante station de Palamos, des plongeurs ont validé leurs niveaux.

Voici leurs histoires:

Lisa :

Cette année, nous sommes partis en Espagne, à Palamos plus exactement.

Après avoir suivi des cours théoriques sur les barotraumatismes et les ADD etc… pendant le second confinement, après une année à s’entraîner à la piscine et mensuellement en fosse à effectuer des remontées assistées, c’est l’ heure de la pratique en milieu naturel. La moitie de chaque plongée est réservée aux exercices, la suite reste quand même un peu d’exploration.

Bon, si les sites de plongée sont superbes, mes remontées le sont. Sentiments mitigés, certaines sont acceptables, aucune n’ est parfaite…

Trop vite et on se trouve rapidement dans les bulles. Purge trop rapide et on redescend…. Mais on continue, et les remontées s’enchaînent jour après jour.

Enfin arrive la récompense, la première plongée en autonomie. Petit brief avec ma binôme Aimée (😉), un dernier mot du DP « Si vous ne respectez pas les paramètres, je ne signe pas! », dernières vérifications puis hop saut droit et on y va.

Quel plaisir, site magnifique, on papote, on cherche, on s’ arrête ,on observe, on profite, et déjà la plongée se termine. 19m, 39min les prérogatives sont respectées.

Et finalement, bonne nouvelle, le niveau est validé. 🥳

Comme d’ habitude, la bonne humeur était au rendez-vous.

Merci aux monos et mention spéciale à Isabelle et Jérôme pour l’organisation de cette sortie.

Aimée:

« Venue pour valider la partie autonomie du niveau 2, les premières sorties en mer ont été difficiles: eau à 14°C, fatigue, manque de repères… Je ne réalise pas très bien les exercices prévus dans la formation.

Mais grâce à la bonne énergie de notre groupe, la bienveillance et les conseils des moniteurs, les exercices sont réalisés avec de plus en plus de précisions.

Puis vient le dernier jour de la sortie, le jour de la dernière plongée : une plongée en autonomie, avec ma comparse de toujours Lisa.

Pas de stress, ni d’appréhension mais une joie profonde et un soulagement!

Pendant le trajet en bateau, nous discutons tout naturellement du matériel, de nos sensations et étudions la carte du site: 2 pyramides dont nous allons faire le tour.

Les paramètres sont connus : 20m, 45 min

Le grand moment de la mise à l’eau et de l’immersion arrive. Aucune crainte car nous avons répété ces gestes depuis 2 ans en piscine et en mer.

Lisa et moi descendons tranquillement en s’assurant que tout est OK pour l’une et pour l’autre.

Arrivées à 15m de profondeur sur le tombant de la 1ère pyramide, nous commençons notre exploration: des flabelines, des planaires, un poulpe, une rascasse, des gorgones jaunes, des tripterygions… Le site est magnifique !!

Nous faisons attention à nos paramètres. Au bout de 35 min, fin de plongée, nous retrouvons le bateau et remontons tranquillement.

Sur le bateau, je regarde Lisa, « ça y est, on l’a fait, bravo la Grenouille !! »

Un grand merci aux organisateurs de cette très belle sortie: Isabelle et Jérôme, aux moniteurs pour leur motivation et leurs conseils ainsi qu’à tous les participants pour leur sourire tout au long du séjour.

Sortie Mai 2022 – Espagne Palamos

Cette fin de semaine, sur une période de 4jours, une grosse délégation de la section plongee se déplace en Espagne pour découvrir les fond méditerranéen dans le secteur de Palamos.

Cette ville de la Costa Brava est une destination prisée des plongeurs. Nous prévoyons des plongées de découverte, des plongées sur épaves, mais aussi quelques validations techniques afin de confirmer les diplômes de nos plongeurs.

A très vite pour un joli compte-rendu et les photos associées.

Week-End Bretagne – Saint Cast le Guildo

Ce week-end, la section plongée du stade de Vanves était de sortie en Bretagne.
Destination de cette escapade, Saint Cast le Guildo dans le secteur de Dinard / Saint-Malo.
14 courageux ont souhaité braver les eaux froides de ce début de saison.
A notre arrivée Samedi matin, le vent est de la partie et cela empêche toute sortie pour la matinée.
Le groupe opte donc pour une promenade côtière pour aller visiter le Moulin de la mer.
Pour l’après- midi, la structure nous propose une plongée de repli dans La Cale de Jouvente près du barrage de la Rance.
Cette plongée se déroule sur une quinzaine de mètres de fond le long d’un éboulis rocheux.
Nous y croisons des araignées de mer, différents types de limaces et vers plats.

Le soir, nous nous retrouvons dans un hébergement spacieux et convivial.
C’est le principe de ce type d’organisation « Airb&Plongée ».
Chacun participe aux tâches de la vie du groupe, de l’apéro à la vaisselle en passant par la préparation du repas.
Notre journée de Dimanche démarre à 7h45 au club de plongée pour une plongée sur l’épave du LAPLACE.
Cette frégate météo a touché une mine magnétique Allemande le 16 septembre 1950 en pleine nuit.
Elle est posée, retournée, sur un fond d’environ 18m, mesure 92,7 x 11,5 x 3,7 mètres et était propulsée par deux turbines à vapeur alimentées par trois chaudières.
Elle est encore très bien conservée et les éléments mécaniques encore bien visibles.
L’après-midi sur le site du CATIS, nous plongeons sur un fond rocheux avec une forte présence de faune.
Nous découvrons plusieurs Rousettes, Seches, Congres ainsi que des lieus jaunes, Tacaud, Homard.
Dimanche soir, certains camarades sont retournés sur la région parisienne.
La plongée du Lundi Matin est finalement réalisée de nouveau sur l’épave du LAPLACE.
Nous re-découvrons avec d’autres conditions de visibilité cette épave si bien conservée.
Bravo à tous les participants, et merci aux organisateurs
Les commentaires des participants:
* Malgré un démarrage météo peu engageant, le week-end fut fort sympathique !  Je dois bien avouer avoir eu quelques sueurs froides en voyant le temps samedi matin.  Heureusement, si Eole mis à mal la 1ere plongée, les autres furent belles et pleines de vie… Ouf!
Une maison avec une vue superbe, une ambiance chaleureuse, de la bonne bouffe… en résumé d’excellentes soirées!

* Week-end riche en émotions et en citations qui hors contexte pourraient prêter à confusion, tout particulièrement de la part de la gente féminine.

L. :
« Chui un bonhomme, moi! »
« Si c’est rentré, ça va sortir! »
Ma. :
« Putain, j’ai oublié le gel intime! Y a des phoques? »
« Ça c’est hardcore! »
Li. :
« Oups, y a les fesses qui passent pas »
« j’suis toute humide… »
Sans oublier les contorsions/positions cocasses:
– Lisa enfile sa combi,
– Lisa (alias ptit glaçon) en combi étanche, dans une eau à 11°C, qui demande à Romain (en humide) « t’as froid? »… sous-entendu « pas moi! (Suivi d’un rire intérieur narquois qu’on a tous entendu)
– Lisa (toujours en étanche) en otarie échouée sur la plage arrière du bateau…
Et j’en oublie… encore un week-end plein de poésie, où on s’est bien marré et de bien belles plongées dans la Rance, sur le Laplace, puis la Catis: nudibranches, congres, araignées  (de mer), tourteaux, langoustes, homards, coquettes, tacos…

Trophée Grimbert – 15eme édition

Cette année, c’est la ville de Vanves qui mettait à disposition la piscine Roger Aveneau pour recevoir la 15eme édition du Trophée Grimbert de Photo en Piscine.

Le Trophée Olivier Grimbert est destiné à promouvoir la photographie subaquatique auprès des jeunes plongeurs de 8 à 16 ans, licenciés à la FFESSM. La première édition a été réalisée en 2006, en même temps que le championnat de France de photo en piscine.

8 équipes devaient réaliser 2 clichés sur 1 thème libre et sur le thème « Poisson d’avril ».

Voici les 4 clichés sélectionnés pour les 2 équipes de VANVES:

Voici quelques photos de l’aprés-midi.

Retour de la sortie à Nemo 33 – La suite

Le Week-End du 19-20 Février dernier, une délégation de plongeurs de Vanves se sont déplacés à la fosse de plongée de Nemo33 à Bruxelles.

Voici leurs retours:

Eric:

En prépa N3, lors des formations on nous répète régulièrement que les remontées de 30 ou 40 mètres cela n’a rien à voir avec celles à 20 mètres…

«Il va falloir gérer le décollage » « faire un décollage franc » puis « gérer sa vitesse », « regarde pas tout le temps ta vitesse sur l’ordi, regarde les petites bulles », etc.

Samedi deux plongées étaient programmées, et plein de questions me taraudent l’esprit. Je vous passe les détails car le grand moment de la mise à l’eau arrive vite après le « brief », on descend jusqu’à 33 mètres et puis petit moment de détente, passer son bras le long du trou de l’échelle résultat profondeur max 33 mètres. Pas peu fier le gars☺!
Le résumé de ces 2 plongées…euh… pas top, ou trop rapide ou trop lent, mauvais dosage, trop de stress mais un passage à 33m !

Merci à ma monitrice qui a su lors du debriefing me rassurer et partagera son ressenti avec mon moniteur qui sera mon instructeur pour le lendemain.

Dimanche, troisième plongée, je me motive. Au programme, une ou deux remontée(s) sur assistance et quelques petites interventions.
Je décolle, je régule la vitesse en observant les carreaux, les petites bulles, un petit coup d’œil à l’assistée, j’arrive à 10 mètres le palier fixé et je stabilise…. et enfin le signe fin de l’exercice de la part du moniteur. Je le regarde pour attendre le bilan et soudain moment jovial, il applaudit. Un grand moment ! Je suis rassuré ! Bien sûr il en faudra d’autres, pour l’expérience mais les sensations sont là. Toutes les interrogations s’envolent, oui c’est possible !!
La fin de plongée sera émaillée de pleins d’interventions, panne d’air, masque mal mis, perte de plongeur qui joue à cache-cache, « suis sur réserve » et pour finir en apothéose avec la syncope et sa perte de détendeur.
Au final, j’en redemande, c’est quand la prochaine !
En dehors des plongées il y a la convivialité et la bonne humeur entre plongeurs qui rendent se séjour parfait. Je n’en dirai pas plus car il faut y aller pour le vivre 😉
Merci à tous !

Despoina & Adrien :

Cela fait quelques années que je nous sommes au club. Nous avons régulièrement entendu parler de « Nemo 33 » et nous attendions avec impatience d’avoir les niveaux requis (PE40 ou N2) pour pouvoir y participer.

Avec la « fin » du covid l’occasion s’est enfin présentée !
 L’organisation de la part des moniteurs fut impeccable avec des possibilités de plonger samedi et dimanche.
C’est donc parti pour un week-end à Bruxelles avec au programme : plongée la journée et dégustations de bières autour d’un plat typique belge le soir, une fois !
La fosse est bien agencée et ludique : à 5m de profondeur on y trouve un mur vitré qui donne sur le restaurant du site. Cela permet de prendre quelques photos et rend le palier de sécurité moins ennuyeux !
Le fond de la fosse est plus classique et il y fait plutôt sombre.
La profondeur supplémentaire est un vrai plus et permet de nous exercer autrement que dans nos fosses parisiennes (limitée à 20m).
Le soir nous nous sommes retrouvés pour des balades en villes entrecoupées de moments de convivialité entre plongeurs.
Ce fut un excellent week-end, encore un grand merci au club et aux organisateurs.

Marie-Claude:

Nemo 33, c’est un peu plus loin que Villeneuve la garenne pour faire une fosse et donc il faut bloquer deux jours mais franchement le trajet est vite fait et Bruxelles, on a vu bien pire comme destination rapide… dans la ville on peut circuler très facilement même sans être venu en voiture ; le tram accepte très facilement un petit coup de carte bancaire et hop c parti ; à noter les automobilistes sont archi respectueux des piétons, ça fait tout drôle..

Le bâtiment de NEMO est en banlieue de Bruxelles avec un restaurant à thème.

Supers vestiaires ; on a toujours plein de places chez les filles en plus, donc on s’étale joyeusement…

Ce qui m’a le plus étonnée c’est la surface de cette giga fosse, c’est très clair et sans chichi ; le fond serait à 5 mètres que ce serait pareil…

bon quand même, le brief parlait bien d’aller à + de 30 mètres donc autant se concentrer avant la descente. Seul regret, le manque de lumière au fond, du coup aucune chance de déchiffrer mon ordi, j’aurais dû prendre mon phare comme en mer…

C’est l’occasion rêvée de tester les longues remontées dans les conditions de pressions plus importante; et c’est bien vrai, on consomme comme des fous en bas « tu vas le gonfler oui ou non ce gilet pour décoller ??? »  à l’air de s’énerver mon moniteur et il a raison..on est obligés de progresser.

Bref, super week-end dans une magnifique ambiance, tout était archi bien organisé et en même temps, pas de contrainte, sauf celle d’attraper quelques chocolats avant de rentrer.

Merci encore, je vais revenir…

Lisa:

Une fois le PE40 en poche, la fosse de NEMO33 est accessible. Alors, évidemment lorsque l’occasion s’est présentée, je me suis inscrite; d’abord aux deux plongées du samedi, puis pour celle du dimanche (pour profiter un maximum de cette fosse de 33m d’autant que la température de l’eau était très agréable => 33°C).
L’heure de l’immersion approche, les palanquées ont été annoncées, le briefing fait et le matériel récupéré; il est maintenant temps de s’équiper.
Impatience et appréhension sont elles aussi au rendez-vous.
C’est parti! La descente a commencé avec un premier arrêt à 5m pour faire les vérifications habituelles et un vidage de masque stabilisé…. ou pas. La descente se poursuit et la découverte de la fosse, dont le fond est assez sombre, peut commencer.
Puis les exercices s’enchainent. Résultats: trop de palmage mais le plaisir est là. C’est déjà la fin de la plongée.
Après un repas thaï au restaurant de la fosse, et une petite sieste, on se prépare pour la seconde mise à l’eau. Le rodage ayant été fait le matin,  l’amélioration est visible et les conseils des moniteurs ont pu être appliqués.
Une fois encore, tout le monde ressort avec le sourire.
On se donne rendez-vous le soir dans un restaurant pour partager une soirée conviviale autour d’un repas traditionnel.
Dimanche, dernière plongée pendant laquelle j’ai pu, avec ma monitrice, reprendre les points faibles de la veille, et profiter une dernière fois de cette fosse.
Déjà l’heure du départ. Encore une sortie impeccablement organisée et une bonne humeur indéfectible. Les maillots de bain ne sont pas encore secs que tout le monde est déjà impatient de se retrouver pour la prochaine sortie.
Merci aux moniteurs et merci à tous pour ce weekend bruxellois bien sympa.

Retour de la sortie à Nemo 33

Ce week end, le Stade de Vanves plongée était en sortie à Bruxelles sur le site de Nemo33. Les plongeurs ont pu profiter de la fosse de 33 mètres pour des exercices de verticalité, idéal pour l’entraînement avant les examens ou pour du perfectionnement !

Et après les exercices les plongeurs ont profité des spécialités locales en passant à d’autres bulles !
Très agréable week-end !

Anne